Le massage érotique, l’un des plus doux préliminaires…

Le massage érotique, l’un des plus doux préliminaires…

On ne va pas se mentir, dans l’histoire que je vous racontais de ma rencontre avec V., la promesse du massage pesa assez joliment dans la balance… 

Dans les anecdotes que je vous partage ce blog, mon objectif est toujours le même : raconter de façon légère et libre, les petites aventures croustillantes qui rythment ma vie de jeune femme gourmande et célibataire !

Comme promis je vous en dis un peu plus sur la première nuit avec V. 

Lorsque je le suis dans son appartement, je sais déjà, ou plus exactement je sens déjà que nous serons en harmonie ; comme je le disais dans une confidence précédente, c’est peut-être là l’essentiel selon moi, pour déclencher l’expédition au septième ciel. Si j’en ai envie, réellement, sincèrement, je ne me pose pas trop de questions : je fais confiance à mon instinct !

Contrairement à ce que vous pouvez croire : non, nous ne fondons pas immédiatement l’un sur l’autre ! Il m’offre d’abord à boire, comme promis. En gentleman il sert de jolis verres et me propose même quelques fraises pour accompagner la dégustation. 

Nous sommes installés sur le canapé, l’un contre l’autre, chacun légèrement tourné vers l’autre. Je porte un collant noir sous un short très court et une petite marinière sous mon blouson en cuir. Nous nous dévorons des yeux.

Vous ai-je dit combien V. savait s’y prendre…?

Au bout de quelques secondes suspendues dans le silence, il me dit : « J’ai vraiment très envie de t’embrasser et de glisser mes mains sous ton pull… »

Je lui ai souri et, en guise de réponse, je suis venue l’enfourcher, pour m’installer sur lui et, enfin, l’embrasser. Il avait un goût délicieux et ses mains qui s’aventuraient sous mon tee shirt me promettaient une très belle nuit.

Après de longs et langoureux baisers il reprend la parole pour tenir sa promesse : « Je te parlais d’un massage, je ne plaisantais pas. Bien sur pour cela, il faut que tu sois toute nue, tous ces jolis vêtements n’ont plus rien à faire entre nous… »

Joli n’est ce pas ? 

Allongée toute nue sur sa table de massage (serveur et passionné de massage, il avait fait acquisition de tout le matériel nécessaire…) je me régale de ses mains qui, elles, s’affairent tendrement sur le bas de mon dos. Elles viennent bien vite au contact de mes fesses que je me surprends à tendre vos lui, comme une invitation : ses doigts explorent mes fesses, mes cuisses, et remontent doucement vers ma petite chatte, déjà bien humide…

Il explore un à un chaque recoin, et chaque petit trou que je lui offre. 

Puis, après plusieurs minutes d’un massage généreux je me relève et descends de la table pour l’entraîner vers le sol. Je l’allonge sur le dos et me régale de la grande et belle queue qui se dresse vers moi. Plusieurs minutes à mon tour je m’affaire sur son engin, pressent autour de lui mes lèvres, jouant avec ma langue que j’agite sur son gland, le pressant de mes mains douces et fermes… Il souffle et respire, pour ne pas jouir immédiatement dans ma bouche.

Je le laisse reprendre ses esprits tandis que j’attrape un préservatif. 

Je l’enfourche et le fais glisser profondément dans ma chatte, qui se serre autour de lui. Nous gémissons et haletons, tous deux au bord de l’orgasme. 

J’ondule mon petit cul contre lui, souriante et irradiante – il agrippe mes hanches pour les maintenir et relance le mouvement de son bassin, pour me prendre encore un peu plus profondément… Je finis par lâcher un cri tandis que je me cambre, et je le sens jouir dans ma petite chatte qui se contracte, déployant ma propre décharge dans l’orgasme.

Nous nous écroulons l’un sur l’autre, épuisés et assouvis, heureux de cette nouvelle rencontre… Ce fut le début d’une petite série de soirées endiablées ; alors, comme je le disais : si on sent que les indicateurs au vert et que l’envie est là : il n’y qu’une chose à faire : foncer !